Il y a une continuité chez Lore Krüger, un lien partagé avec les êtres quelle rencontre, avec les hommes et les femmes quelle photographie. D’un monde irrémédiablement perdu, arraché du cur des hommes par défaut et que seule la mémoire, la mémoire de la mémoire permet de restituer encore debout. Fier de ce que l’on est malgré tout, malgré la pesanteur du doute, malgré l’insondable violence! De retour à Berlin Est en décembre 1946, Lore Krüger nous dit: Nous fîmes ce choix car nous étions convaincus de contribuer par là à changer cette ville, à la rendre meilleure et à la libérer de l’esprit nazi..

Dis je en entrant et en prenant place. Comment vous sentez vous aujourd’hui mademoiselle Grant ? Je ne sais quoi lui répondre. J’ai passé la journée à m’occuper l’esprit pour ne pas plonger dans mes cauchemars. Dans la culture populaire, elles sont très sexualisées et je n’aime pas ça. J’aime la simplicité qui rassure. Je veux aller contre l’idée que les femmes sont toujours occupées à séduire ».

Animal mythique, selon la légende, féroce si l’on en croit l’Histoire naturelle de Pline l’Ancien, la licorne ne se laisserait dompter que par une jeune vierge. Les recherches Google à ce sujet ont d’ailleurs fortementaugmentéen2016. Sur Instagram, on ébroue des crinières aux couleurs de l’arc en ciel, sur YouTube fleurissent les tutoriels pour se greffer une corne sur le front (drôle d’idée), sans compter les innombrables pinceaux à maquillage, vernis à ongles Louboutin et même un maquillage pailleté peu ragoûtant baptisé morve de licorne.

Il est un signe de cet engouement britannique pour les talons hauts : la place que la presse leur accorde. C’est l’un de ses dadas, au même titre que les chats ou les écureuils. Le Guardian, depuis le début de l’année, a publié 148 articles qui mentionnent ces chaussures exclusivement féminines.

La quincaillerie, les heures défilèrent lentement, il eut peu de clients. Autant les réguliers que les starseekers. Les journées comme celles ci étaient les plus éprouvantes pour le jeune homme, qui détestait avoir à ne rien faire. Vous aimez les chaussures à talons nude mais vous ne trouvez jamais la couleur adéquate pour votre peau ? Christian Louboutin agrandit sa collection d’escarpins nude en y ajoutant deux teintes : la Matilda no.2 et Toudou no.7. Que vous ayez la peau blanche voire laiteuse, métisse ou noire, la marque aux semelles rouges décident d’adapter ses célèbres créations à toutes les carnations et forcément. On adore !.

Christian Louboutin Autumn Winter 2016

Laisser un commentaire