Selon le site All4Syria, qui semble tenir ces photos pour authentiques, il est probable que la présence de l du chef de l si ce n celle de son mari, lui a été suggérée par les conseillers en communication britanniques recrutés pour améliorer son image. Celle ci avait été durablement écornée par l que la revue Vogue avait consacré à cette Rose du désert, à ses tenues coûteuses et à ses chaussures Louboutin, à la veille de l en Syrie. Supprimé de son site par la revue, cet article a été pieusement conservé sur un site non officiel du président Al Assad.

Depuis ses débuts, Ken Okada n’a pas changé de valeurs ni d’éthique. Saison après saison, elle crée des pièces indémodables de la garde robe féminine. En 2009, la créatrice assoit ses fondamentaux en participant, à la demande des Galeries Lafayette, à l’évènement L’histoire de la chemise Ken Okada.

Il y a aussi des artistes pour qui la taxidermie est partie intégrante de l’uvre : Damien Hirst, Alex Randall, Kate MccGwire. Polly Morgan surtout, aux compositions inquiétantes et poétiques : rouge gorge traversant une vitre, poussin brisant le verre d’une ampoule électrique Son travail est extraordinaire. Je lui fournis des globes, des accessoires, car, après avoir appris auprès d’un taxidermiste écossais, elle monte elle même ses sujets.

Elle a été alertée début2016 par des fans qui avaient trouvé des illustrations très similaires à celles de ses pins et ses patchs sur des produits Zara. Tuesday Bassen a fait appel à un avocat pour contacter discrètement la firme espagnole, mais la réponse n’a pas été à la hauteur de ses espérances. Elle a fini par publier la semaine dernière sur son compte Instagram la réponse envoyée par le groupe à son avocat : Nous rejetons la plainte de votre cliente [] car compte tenu du manque de singularité de ses dessins, il est difficile d’imaginer qu’une partie importante de la population pourrait associer [les pins et patchs] avec le travail de Tuesday Bassen.Et d’expliquer que les quelques personnes ayant fait le lien entre son travail et Zara ne pesaient pas grand chose au regard des 98milllions de visiteurs mensuels sur leur site..

Mais une cheville ne lui suffit pas, il lui faut l’autre, qui cède, à Reykjavik, en Islande. Un enfer de douleurs scéniques que Marianne Faithfull raconte par le menu dans Mémoires, rêves et réflexion, (Christian Bourgois Editeur, 334 p., 22 euros), une autobiographie conçue avec David Dalton, passionnante parce qu’elle y parle librement de sa vie et de ses amis (Bob Dylan, Francis Bacon, Allen Ginsberg, Yoko Ono, Perry Henzel, Patrice Chéreau, John Galliano, etc.). « Tomber en Christian Louboutin [des boots chics, noirs à semelles rouges, dont la chanteuse possède, dit elle, deux paires] était devenu une habitude.

Discount Louboutin Shoes 2015
Étiqueté avec :

Laisser un commentaire