Quand on pense à Nabilla, on s’imagine tout de suite une tenue moulante, un généreux décolleté et des chaussures vertigineuses. Et les chaussures, Nabilla aime ça, si l’on en croit son dernier post sur Instagram dans lequel elle se décrit comme une « shoesaddict ». La starlette, qui se fait plus discrète en ce moment, a en effet dévoilé ce qui semble être le dernier cadeau que lui a fait son homme, Thomas Vergara : une paire de Louboutin dont elle est déjà totalement « crazy »..

Ce petit déjeuner est composé de croissants, de jus d’orange frais, de boissons chaudes, d’une grande assiette de toasts, salade et saumon fumé, et de cakes citron et pavot. Quelques minutes plus tard, le serveur nous apporte nos jus d’orange frais et nos boissons chaudes. La carte de Claus propose des boissons chaudes exceptionnelles telles que le chocolat blanc, une belle sélection de thés..

Le 22 janvier, dans un meeting au Bourget, François Hollande a mis sa campagne sur les bons rails en livrant une grande partie de son projet présidentiel quand tout le monde, y compris son équipe de campagne, l’attendait quelques jours après à l’occasion d’une conférence de presse. La présentation du programme allié à la puissance de la mise en scène et à une formule marquante mon ennemi, c’est la finance ont fait mouche. Quatre jours plus tard, il chiffrait ses propositions pour en asseoir la crédibilité..

Très cool, un mannequin enleva sa paire et finit pieds nus. Une autre, totalement entravée par son fourreau, pouvait à peine marcher. On avait presque envie d’appeler le Front de libération des pouffes. Et cela grâce à de petites injections. Des chirurgiens proposent d’injecter du botox (oui oui, le même que pour le visage !) dans vos pieds meurtris par le port de talons hauts. Une opération nommée « Loub Job », une allusion à la célèbre marque Christian Louboutin.

Surtout ne pas faire comme Giscard ! Au lendemain de la défaite, Edouard Balladur et Xavier Musca, l’ancien secrétaire général de l’Elysée, qui connaissent mieux que personne ses ressorts, lui avaient conseillé, pour préserver les chances d’un éventuel retour, de se faire oublier en pratiquant pendant un an et demi au moins l’abstinence politique. C’est eux déjà qui, le dimanche 6mai, avec quelques autres, l’avaient pressé de ne pas prononcer d’adieux définitifs devant les Français. Avec une crise pareille, qui pouvait bien savoir ce qui se passerait dans cinq ans ? Il s’était laissé convaincre assez vite, mais pour interpréter de façon toute personnelle la notion d’abstinence : à partir du moment où il refuse de voir la presse, il se sent libre de continuer à faire de la politique.

Louboutin Val D&Europe
Étiqueté avec :

Laisser un commentaire